L'emeraude

Généralités

Emeraude brute

  • Famille : Béryl
  • Composition chimique : Silicate d’aluminium et de béryllium
  • Couleur : Vert, vert-jaune ou vert-bleu
  • Dureté : 7,5
  • Densité : 2,67 - 2,78
  • Cassure : conchoïdale : ondulée et brillante
  • Caractére optique : biréfringent uniaxe
  • Indice de réfraction : 1,56 - 1,58
  • Biréfringence : faible de 0,006 à 0,010
  • Systéme cristallin : Hexagonal
  • Eclat : Vitreux
  • Principaux pays producteurs : Colombie, Brésil, Inde, ....

L’émeraude est une pierre de la famille des Béryls. Sa couleur verte est dûe à la présence de chrome et de vanadium. C’est une pierre précieuse, au même titre que le diamant, le saphir et le rubis

Histoire

Le nom "émeraude" vient du grec "smaragdos" qui signifie pierre verte. Dans l’antiquité, toutes les pierres vertes étaient nommées ainsi. On retrouve actuellement dans certains manuscrits des pierres verte désignées comme émeraudes qui s’avèrent être en fait des péridots ou des aigues marines.

La riche couleur verte de l’émeraude symbolise l’amour, la renaissance, la jeunesse éternelle, c’est la couleur du printemps. Toutes les cultures dans le monde depuis plus de 4000 ans apprécient sa couleur. Pline écrivait « rien n’est plus intense que le vert de l’émeraude »

Dans l’histoire de l’émeraude, les premières mines mentionnées sont celles de Cléopâtre. Les pierres qui en sont sorties étaient réservées à une élite. Ces mines redécouvertes en 1816 étaient épuisées ! L’histoire des mines de Colombie est un peu similaire...

Les Moghols d’Inde découvraient des pierres volumineuses et peu transparentes. Ils gravaient des textes sacrés sur ces grosses émeraudes et les portaient sur eux comme des Talismans.

Taille

Taille type de l'émeraude

A cause des nombreuses inclusions et des tensions internes qu’elle possède, l’émeraude est une pierre fragile. Elle craint les chocs et doit être chauffée avec précautions pour ne pas se briser. 
Afin d’optimiser la taille et de protéger la pierre, on la façonne en "taille émeraude", c’est une taille à degrés avec les pans coupés : comme sur l’image ci à gauche. Cette taille permet de protéger les angles, plus à même de prendre des chocs.

Formation

Si l’émeraude est si rare, c’est qu’elle est composée de béryllium, qui se trouve sur la croûte terrestre, mais également de fer, de chrome et de vanadium qui se retrouvent dans le manteau. La rencontre de ces éléments est peu probable. Pourtant il y a quelques 38 à 60 millions d’années, des fluides ont emmené avec eux dans le schiste noir, du chrome, du vanadium et du fer. Sous la pression de ces fluides, la terre s’est fissurée. Des failles se sont ouvertes permettant à la calcite, la dolomite et au béryllium de s’y déposer. Les éléments ainsi assemblés permettent à l’émeraude de cristalliser.

Pays producteurs

Pays producteurs d'émeraudes

Les premières émeraudes furent découvertes dans les mines de Cléopâtre en Égypte, prés de la mer rouge. Elles étaient rares et n’étaient réservées que pour les chefs des empires.

En 1816 ces mines sont redécouvertes par un français. Elles sont épuisées, il ne reste que quelques petites pierres et de piètre qualité. On estime que les émeraudes sorties à l’époque servaient principalement pour la sculpture. 
Depuis peu c’est au Brésil qu’on découvre de nombreuses émeraudes

Aujourd’hui, 60% des émeraudes vendues sur le marché international proviennent des mines deColombie, découvertes dans les années 1500-1600. D’autres pays comme la Zambie, le Brésil, la Russieou Madagascar produisent des émeraudes.

Émeraudes de Colombie

Toutes les mines d’émeraude se situent dans le triangle vert du Boyoca, une vallée de la Cordillère des Andes. Elles sont entre 2 montagnes : Furna et Tena et sur le bord du Rio Minero.

Emeraude brute

La légende raconte qu’il y a très longtemps, la princesse Furna était mariée au Prince Tena. Tout deux étaient très amoureux et très heureux, jusqu’au jour où Sarbe "l’incarnation du mal" séduit la belle Furna. Tena mourut de chagrin et la princesse ne se le pardonna jamais, elle pleura nuit et jour. Les Dieux, attendris, firent jaillir des entrailles de la Terre, deux montagnes en mémoire de ce couple : Furna et Tena. Sarbe fut transformé en rivière : le Rio Minero qui sépare le couple pour l’éternité. Les larmes de l’inconsolable princesse devinrent de magnifiques émeraudes.

Ce pays, en guerre et aux mains de la guérilla est le pays le plus dangereux pour aller chercher des émeraudes, d’autant plus que non loin des mines se trouvent les champs de coca. La route pour se rendre sur les mines est escarpée et dangereuse. Sur place tout le monde est armé. Et pourtant on y trouve les plus belles émeraudes du monde.

Sur place, 3 mines pour 3 chefs : mine de la Pita, mine de Muzo et mine de Cosquez. Le contrôle d’une mine provoque parfois de grandes batailles : pour celle de Cosquez, il a fallu 5 000 morts pour enfin trouver un patron. Ce dernier a le total contrôle de ces mines et des mineurs,le malheureux qui voudrait voler une pierre serait bien vite puni et de manière irréversible...

La mine de Muzo produit les plus belles émeraudes du monde et celle de la Pita représente 65% de la production nationale.

Extraction

En Colombie, les mineurs plongent dans des galeries à plus de 300 mètres sous terre en ascenseur. Dans des températures comprises entre 40 et 50°C, ils dynamitent les parois noires composées de schiste. Dès qu’ils aperçoivent une veine blanche, de dolomite et de calcite, la dynamite est laissée de côté au profit de la pioche. Si la veine contient des jolis bruts d’émeraudes, c’est le patron de la mine qui vient les récupérer lui-même. Le schiste noir est récupéré dans des wagons et emmené dehors sur un tapis où des mineurs surveillent qu’une émeraude ne leur échappe pas. Les résidus sont ensuite poussés par des bulldozers dans la rivière du Rio Minero. A la sortie de la mine, des dizaines de"guaqueros" attendent ces résidus : il y reste toujours une émeraude...

Inclusions

Inclusion 3 phases Tubes de croissance Inclusion de Feldspath dans l'émeraude
Photos des inclusions issues du livre Photoatlas of Inclusions in Gemstones de E.J. Gübelin et J.I. Koivula. Volume 1

Emeraude trapiche

De manière générale, si l’on cherche à éviter les inclusions dans les pierres, celles de l’émeraude ne sont pas un problème. Ces inclusions, appelés "Jardins de l’émeraude", attestent de l’origine de la pierre. Certaines inclusions tels que l’étoile à six branches de l’émeraude trapiche sont très recherchées par les collectionneurs. On ne les trouve qu’en Colombie.

D’autres inclusions, observées sous microscope, peuvent indiquer le pays d’origine de la pierre : uneinclusion trois phases pour les émeraudes de Colombie, une inclusion deux phases pour celles d’Inde par exemple.

La couleur peut parfois aussi être un indice quant à l’origine de la gemme. Celles de Colombie seront plus bleutées, tandis que celles du Brésil ont plutôt des reflets verts/jaunes, ...

Imitations

Émeraudes synthétiques

Emeraude Gilson

Il existe différentes manières de synthétiser l’émeraude. Chatham fut l’un des premiers à trouver le procédé, suivi par Pierre Gilson.

Les émeraudes synthétiques ont la même composition que leur équivalent naturel, l’outil le plus utile pour pouvoir les différencier est la loupe 10X.

Il existe un procédé que l’on appelle doublet, qui consiste à assembler du verre avec une fine plaque d’émeraude ou une fine plaque d’une autre substance de couleur verte. La pierre obtenue au final a la couleur de l’émeraude.

Le verre est également une matière qui peut être vendue pour de l’émeraude.

Pierres pouvant être confondues avec l’émeraude

Il n’existe pas beaucoup de pierres vertes de la couleur de l’émeraude. Mais cependant certaines pierres vertes peuvent être vendues pour de l’émeraude, telles que :

- Grenat démantoïde- Tourmaline verte- Grossulaire
- Béryl vert- Diopside- Fluorite
- Dioptase- Uvarovite